Une fenêtre d’opportunité s’est ouverte pour l’agriculture européenne – sommes-nous prêts pour la saisir ?

Posted on

TAN_3241Ce week-end s’est tenue la 2e édition du Global Food Forum, organisé par Farm Europe, en partenariat avec Confagricoltura, rassemblant quelque 200 décideurs politiques et économiques de 13 pays européens différents à Susegana (Italie), afin d’échanger sur l’avenir des systèmes alimentaires de l’UE et les politiques qui les concernent.

Le Forum était une occasion d’identifier et de renforcer les meilleurs leviers pour booster la performance économique et environnementale de la chaine alimentaire européenne – en allant au-delà des approches conflictuelles entre ces objectifs.

Un consensus fort entre les participants s’est dégagé sur l’importance d’une approche profondément européenne, nécessaire pour bâtir une ambition commune et partagée, garantir l’intégrité du marché communautaire et assurer la nécessaire solidarité entre les territoires.

Une fois définitivement adopté, « l’Omnibus agricole » (1) – unanimement salué par les participants du Forum – offrira aux Etats membres une opportunité à saisir par les Etats membres. Les nouvelles règles en matière de concurrence et de gestion des risques offrent la possibilité de mieux faire face aux risques climatiques et aux incertitudes des marchés, ainsi que de rééquilibrer la chaine alimentaire.

Les paiements directs doivent continuer de jouer un rôle important et les nouveaux instruments tels que les assurances ou les fonds mutuels doivent être encouragés. Mais, en plus de ces dynamiques à court et moyen terme, le Forum a souligné la nécessité de saisir l’occasion de la réflexion sur la prochaine PAC et des discussions sur le prochain cadre financier européen pour développer des mécanismes de gestion des crises plus avancés, notamment pour les aléas les plus dévastateurs qui interviendront à l’avenir et pour lesquels les outils en place ne sont pas suffisants. La création d’une réserve de crise pluriannuelle bien dotée est à étudier sérieusement dans le contexte des discussions budgétaires à venir.

Le Forum a également travaillé sur les objectifs de durabilité. En la matière, les acteurs économiques ont souligné leur volonté de contribuer aux défis environnementaux à travers des solutions concrètes pour réduire l’impact environnemental de la chaine de production alimentaire et contribuer à lutter contre les effets du changement climatique. Si nous voulons aller de l’avant à l’unisson et parvenir à des résultats tangibles, sur le terrain, les solutions devront être fondées sur une confiance renouvelée dans la science et l’innovation, et sur l’investissement.

Le développement de l’agriculture de précision ou digitale, de même que le recours aux technologies telles que les nouvelles techniques de sélection variétales devraient être encouragé et, en même temps, l’émergence de la bioéconomie européenne ne devrait pas être sapée par des décisions politiques allant à l’encontre du bon sens et des analyses scientifiques – y compris sur des sujets très concrets tels que les biocarburants produits à partir de matières premières européennes qui devraient être pleinement inclus dans le mix-énergétique durable de l’UE.

TAN_1850Pour y parvenir, l’Union européenne doit proposer une architecture claire et globale, y compris pour la Politique agricole commune. Et l’UE doit prendre garde : la subsidiarité et les flexibilités ne doivent pas mener à fragiliser l’équité de traitement entre les agriculteurs de l’UE et générer des distorsions de concurrence supplémentaires sur le marché communautaire, en particulier en ce qui concerne les règles environnementales. Le premier pilier de la PAC doit continuer de jouer un rôle décisif, en tant qu’outil pleinement intégré, offrant un cadre clair pour l’ensemble des agriculteurs européens.

Le rapport final du 2e Global Food Forum, qui s’appuie sur une année de travaux et sur les discussions entre parties-prenantes sera présenté aux décideurs européens au Parlement européen en Février.

(1) Sur la base de l’accord interinstitutionel intervenu le 12 Octobre.